Shakhrisabz

Shakhrisabz est l’une des plus anciennes villes d’Ouzbékistan, ce qui signifie «Ville verte» et est maintenant l’une des villes touristiques du pays. Cette ville est le berceau du troisième conquérant du monde * (Alexandre le Grand, Gengis Khan et Amir Temur, les commandants qui ont conquis une grande partie du monde à ce jour) et du commandant Amir Temur. De nombreuses installations, rues et quartiers de la ville portent son nom. Muhammad Taragay, le père d’Amir Temur, Shamsiddin Kulol, son maître spirituel, et Jakhongir Mirzo, son fils aîné, sont enterrés dans le mausolée d’Amir Temur à Shahrisabz (dont une petite partie a survécu).

Amir Temur, le fondateur du grand État Movarounnahr (empire) et son dirigeant illimité, a choisi Samarkand comme sa capitale. Cependant, même dans sa ville natale, il travaillait constamment à l’embellissement et faisait de son mieux pour la rendre prospère, en réalisant d’énormes travaux de construction. En fait, Shakhrisabz était la deuxième capitale de l’État après Samarcande. Shakhrisabz est connue dans le monde entier comme la patrie du grand commandant d’Amir Temur, et pendant son règne il est devenu un véritable centre de science et d’art.

Sur ordre de l’émir, les meilleurs architectes, constructeurs, maîtres de la décoration architecturale ont été envoyés ici, et avec des maîtres locaux, ils ont combiné l’expérience et les traditions de différents pays et ont construit de magnifiques bâtiments. Leur travail a porté de grands fruits grâce à l’intégration des connaissances, de l’expérience, des traditions et des efforts créatifs. Ils ont jeté les bases d’un beau style monumental qui a défini les caractéristiques de l’architecture d’Asie centrale à la fin du XIVe et au début du XVe siècle.

« L’Oqsaroy – le Palais Blanc  » est la structure la plus magnifique et la plus vaste de la ville, avec des milliers de personnes et d’artisans impliqués dans sa construction, ce qui se traduit par un niveau architectural d’art. La construction du palais a commencé en 1380, mais s’est achevée en 1404. Sous le règne de Timur et des Timurides, la construction de villes avec des ensembles était répandue. Cela est également évident à Shakhrisabz, où se détachent les ensembles  « d’Oqsaroy, Dorus-Tilovat et Dorus-Saodat » (XIV-XV siècles).

Mais Shakhrisabz n’était pas seulement célèbre pendant le règne d’Amir Temur. Parce que bien avant la naissance de Timur, elle a sa propre histoire, et c’est l’une des plus anciennes villes du monde. Selon les savants, Shahrisabz a 2700 ans, ce qui équivaut à l’âge de Rome, connue sous le nom de “Ville éternelle”. La ville abrite de nombreux monuments et son centre historique a été inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO en 2002.

Selon les rapports, au IVe siècle avant JC, les troupes d’Alexandre le Grand se sont arrêtées dans l’oasis de Kesh (aujourd’hui Shakhrisabz) pour se reposer et y ont vécu pendant un certain temps. La ville fut assiégée par les Arabes au 7ème siècle, et un siècle plus tard, Kesh devint le centre d’une puissante révolte contre les Arabes sous Muqanna. En temps de paix, la ville a grandi et prospéré sans aucun obstacle, en raison de son emplacement extrêmement pratique sur la grande route de la soie très fréquentée.

Le gouvernement de l’Ouzbékistan promeut activement le concept de «Shakhrisabz – la ville des festivals», qui démontre l’énorme potentiel de la ville en tant que centre culturel et touristique. Ces dernières années, l’attention portée à cette ville s’est accrue et, par conséquent, le flux de touristes s’est accru. À l’initiative du président de l’Ouzbékistan Chavkat Mirziyoyev, la biennale « Maqom International Art Festival » a été choisie comme ville de Shakhrisabz en septembre 2018, ce qui permettra de promouvoir davantage la ville dans le monde et d’élargir le flux de touristes.